Conférences du FEC 2020-2021

>Voir sur l’agenda<


Ecologie humaine

Samedi 03 octobre – 8h45 à 20h

Un appel œcuménique pour l’Europe

  • Avec : J.-P Ribaut, F. Clavairoly, Ch. Filiotis, Fr. Traumann, J. Muller, M. Kopp, N. Séchet ; A. Grenot ; J.-P. Raffin, M. Larchet, L. Forgeot d’Arc, PH. Girardin, O. Castaing.

Colloque organisé par la Faculté de Théologie Catholique, Strasbourg et le CEAS Alsace
Contact : Marc Feix. info@ceas-alsace.fr


LE CORONAVIRUS ET LA GRANDE PANNE DU TRANSFONTALIER

Lundi 5 octobre – 20h

Nous pensions avoir réussi l’intégration de l’espace rhénan. Du jour au lendemain, la frontière s’est fermée, les réflexes nationalistes et xénophobes sont revenus, les organismes de coopération transfrontalière sont apparus largement inefficaces alors que la gestion des frontières est retournée dans les capitales. Mais nous avons aussi profité d’une solidarité transfrontalière pour soigner les malades. Quelles leçons tirer de cette crise pour surmonter les insuffisances de l’intégration ?

  • Cyrille SCHOTT / Michel MATTOUG / Stefan WOLTERSDORFF

Avec le Centre Culturel Alsacien


UN ATLAS HISTORIQUE DU RHIN SUPÉRIEUR

Jeudi 8 octobre – 20h

Ce premier atlas transfrontalier bilingue propose une approche originale de la frontière dans un espace particulier entre France, Allemagne et Suisse. 57 cartes accompagnées de notices permettent de saisir l’évolution historique de ce territoire de part et d’autre du Rhin, tantôt unifié, tantôt partagé, mais marqué par des ponts

  • Mme Odile KAMMERER
    Professeure d’histoire médiévale
  • M. Benjamin Furst
    Historien cartographe

Avec le Centre Culturel Alsacien


LA TRANSITION AGRICOLE

Jeudi 15 octobre – 20h

COVID, Grippe A, OGM, pesticides, attentats… Certaines crises ou catastrophes écologiques et sanitaires ont montré la fragilité de l’homme et les limites du progrès et de la connaissance. Qu’en est-il de l’adaptation de l’agriculture à ces nouveaux défis ? Que nous apprennent les enquêtes de terrain menées auprès d’agriculteurs et de viticulteurs confrontés à cette transition agricole ?

  • Mme Valérie ERNE-HEINTZ
    Maître de conférences en Sciences économiques
    Université de Haute-Alsace, CERDACC

GIBET ES EINE BADISCHE IDENTITÄT  ?

Vendredi 23 octobre – 20h

Der Begriff « badische Identität » ist eng verbunden mit der Geschichte des badischen Staates, der im Bundesland Baden-Württemberg aufgegangen ist. Eine badische Identität lebt fort in der Erinnerung an die eigenen liberalen und fortschrittlichen Traditionen, an die kulturellen Errungenschaften Badens oder auch als gewachsene Verbundenheit mit den Landschaften. Die enorm gewachsene Mobilität, eine starke Binnen- und Außenmigration wie auch die stark nachlassende Bedeutung der Mundart sind aber der Pflege einer badischen Identität heutzutage eher abträglich.

  • Prof. Gerd hepp
    Vorstand des Landesvereins Badische Heimat

Avec le Centre Culturel Alsacien


LA VIE DISCRÈTE DES PIERRES. Mémoires PÉTRIFIÉS

Lundi 26 octobre – 20h

Si les écrits et les œuvres d’art témoignent de l’histoire des civilisations, les pierres racontent la Terre, une planète habitée. A l’échelle des temps géologiques, tout est mouvance. La vie discrète des pierres révèle les forces telluriques qui créent les reliefs et façonnent les paysages. Une invitation à voyager à l’échelle du minéral.

  • Jean-Claude GALL
    Géologue et paléontologue
    Professeur émérite de l’Université de Strasbourg

COMMENT LES ÉLITES RÉCUSENT LE RÉEL

Jeudi 29 octobre – 20h

Leurres et faux-semblants. Pour Dominique Roth les citoyens doivent se réapproprier une parole trop souvent confisquée par les élites pour asseoir leur pouvoir. Les décideurs ultralibéraux sont captifs d’une forme à laquelle ils devraient se soustraire sans y parvenir, à supposer qu’ils veuillent y renoncer.
Obnubilés par le profit, confiants dans la science et la technique et indifférents aux conséquences de leur activité, ils récusent encore majoritairement le réel social et environnemental. Sur fond de fausses promesses provoquant toujours plus de désastres, de haine et de violence, ce n’est pas d’un égarement encore plus grand, illusoirement recherché du côté du numérique, des nanotechnologies, de l’intelligence artificielle, du transhumanisme ou de la colonisation d’autres planètes que viendra le salut.

  • Dominique Jacques ROTH
    Psychanalyste

QUELLES NOUVELLES INFLEXIONS DE LA POLITIQUE INTERNATIONALE APRES LES ELECTIONS AMERICAINES ?

Lundi 9 novembre – 20h

Les incertitudes liées aux échéances électorales de l’année, tant aux Etats-Unis d’Amérique qu’en France, nous renvoient à des interrogations plus profondes sur la nature et l’avenir de nos démocraties dans la politique internationale. A chaud après « The Election Day » du 3 novembre.

  • Mme Anne-Lorraine BUJON
    Directrice de la rédaction de la revue Esprit, Paris

CAMILLE CLAUS : UNE PENSÉE VIVE

Jeudi 19 novembre – 20h

Camille Claus, un peintre, mais aussi un poète, un écrivain, un penseur, un homme profondément ancré dans la réalité alsacienne. Jean-Luc Hiebel évoquera ses relations avec le FEC, Etienne Troestler son travail de chroniqueur dans ELAN et Hervé Lévy abordera la dimension spirituelle de son œuvre picturale.
A voir, l’exposition au Centre culturel alsacien à partir du 28 novembre.

  • Jean-Luc HIEBEL / Hervé LEVY / Armand PETER / Etienne TROESTLER

Avec le Centre Culturel Alsacien


DAS FRUCHTBARE WORT ANSTELLE DES BRILLANTEN WORTES – ZUM UMGANG VON CLAUDE VIGEE UND JEAN-PAUL DE DADELSEN MIT DER SPRACHE

Vendredi 11 décembre- 20h

Claude Vigée und Jean-Paul de Dadelsen unterscheiden sich in vielerlei Hinsicht. In einem wesentlichen Punkt stimmen sie aber überein: Beide reagieren allergisch auf den anscheinend unüberwindlichen Drang der Literatur, die Dinge durch sprachliche Brillanz zu überstrahlen. Der Vortrag will unter diesem Aspekt die Gemeinsamkeiten dieser Dichter und damit auch den spezifisch elsässischen Akzent ihrer Werke herausarbeiten.

  • M. Helmuth PILLAU
    Philosoph, Universität Mainz

Avec le Centre Culturel Alsacien


LE DEVENIR DU POLITIQUE : DE LA VIE REELLE AU SPECTACLE.

Lundi 18 janvier – 20h

Alors que la politique a apparemment perdu ses lettres de noblesse et que le politique lui-même est l’objet de suspicions sévères, interrogeons-nous sur le devenir de cette dimension essentielle de notre vie collective. Spécialiste de la sociologie historique du politique, Olivier Ihl nous aide à mieux comprendre la mise en scène du politique à partir d’un regard sur ses manifestations les plus concrètes.

  • M. Olivier IHL
    Professeur de Science politique
    CERDAPP, Centre d’études et de recherches sur la diplomatie, l’administration publique et le politique
    Ancien directeur de l’IEP de Grenoble

ÉCONOMIE DE L’HÔPITAL VS SOINS HUMAINS : UNE ÉVOLUTION EN QUESTIONS.

Jeudi 21 janvier – 20h

Au temps de la sophistication des traitements et d’une technologie de plus en plus coûteuse, l’hôpital d’aujourd’hui peut-il encore prendre soin de l’être humain qui est au cœur de son activité ? Et si la santé était d’abord un investissement ?

  • Mme Véronique LECOMTE, Directrice-adjointe au Centre hospitalier d’Erstein
  • M. Maurice ZILLIOX, Directeur des Soins au Centre hospitalier d’Erstein

HOMMAGE A MARC SYREN

Lundi 25 janvier – 20h

Un hommage à Marc Syren pour sa poésie, son engagement, sa foi, et pour tous les amoureux du poème vivant.
« Marc Syren était coutumier d’une poésie pensive et aphoristique, minérale. Il élaborait une œuvre fragile et subtile, à partir de bribes et de brindilles […] Un goût non à vrai dire pour le raffinement, mais pour l’humble et le rare. […] La poésie lui doit tant. Cette ingrate ». Voilà ce que Mathieu Jung écrit sur le site Internet POEZIBAO. Marc était encore l’infatigable animateur des soirées poésie au FEC qui sont reprises par Pierre Louis Aouston.

  • Pierre Louis AOUSTON / Mathieu JUNG et les amis de Marc.

Avec le Centre Culturel Alsacien


RISQUES ET CHANCES DE LA COLLECTIVITE EUROPEENNE D’ALSACE

Lundi 15 février – 20h

L’Alsace n’ayant toujours pas digéré le coup de force de la fausse régionalisation d’un Grand Est qui ne répond pas de fait à ses aspirations, la création en cours de la Collectivité européenne d’Alsace satisfait-elle mieux à ses besoins culturels, économiques et sociaux ?

  • M. Philippe MEYER
    Député du Bas-Rhin,
    Molsheim/ Obernai

Quelles sortes de catholiques sommes-nous en France aujourd’hui  ?

Lundi 8 mars – 20h

Comme le montre l’enquête dirigée par Yann Raison du Cleuziou et Philippe Cibois et publiée par Le Pèlerin et La Croix en 2016, le paysage du catholicisme français a considérablement changé depuis une cinquantaine d’années. Le classement en «six familles de catholiques engagés» éclaire de manière nouvelle les défis auxquels est confrontée l’institution ecclésiale aujourd’hui.

  • M. Yann Raison du Cleuziou
    Maître de conférences HDR
    Université de Bordeaux

D’UNE CRISE SANITAIRE A UNE CRISE ÉCONOMIQUE : LES ENJEUX DU VIVRE ENSEMBLE

Lundi 15 mars – 20h

Une crise qui a renversé le monde, qui a surpris tous les analystes et prévisionnistes. Quid des «dogmes» économiques, quid des « équilibres » mondiaux ? Nouvelle perception de la mondialisation ? Quelles sont les nouvelles priorités ? Quel vivre ensemble, au quotidien, autour de soi ?

  • M. Yann THOMMEN, économiste, Attaché d’enseignement et recherche, BETA, Unistra
  • M. Rémy GUICHARDAZ, économiste ; Maître de conférence, BETA, Unistra

La maison alsacienne : un patrimoine commun à sauvegarder

Jeudi 18 mars – 20h

Le patrimoine bâti de notre région connaît de profondes mutations. A l’heure de la transition écologique et du renouvellement urbain, le bâti ancien se retrouve au coeur de nombreux enjeux. L’ASMA (Association pour la Sauvegarde de la Maison Alsacienne) est un des principaux acteurs qui sensibilise les élus et le grand public à ces problématiques. Face aux démolitions ou aux dénaturations de ce patrimoine, l’ASMA présentera des solutions.

  • M. Jean-Christophe BRUA
    Architecte du patrimoine
    ASMA – Association pour la Sauvegarde de la Maison Alsacienne

Le Festival de Cannes en coulisse : qui fait quoi, comment et en vue de quoi  ?

Jeudi 25 mars – 20h

1986, le nouveau palais avait trois ans, Blier signait son P…..de film, Jarmush découvrait la compétition et moi, j’allais vivre, excité et fébrile, mon premier Festival de Cannes. 33 éditions plus tard, un simple calcul me fait réaliser que j’ai passé près d’un an de ma vie au Festival. Un an dans ce temple de la cinéphilie, ce Barnum qui se donne des allures de bal des débutantes et peut vite déraper en pétaudière clinquante. Mais entre ces lignes, qui se croisent et souvent s’entremêlent, se déroulent mille festivals. Mille manières de le vivre. Glamoureuse, festive, laborieuse, industrieuse, politique même. Pas étonnant que depuis des années, le rideau s’ouvre au son du «Carnaval des animaux». C’est de ce carnaval-là dont j’aimerais vous parler et dont je vais tenter ici de soulever pour vous quelques masques.

  • M. Thierry DECOURCELLE
    Directeur des acquisitions internationales chez UGC distribution,
    Neuilly-sur-Seine

MUSIQUE ET DANSE, UN RICHE PATRIMOINE CULTUREL ALSACIEN

Jeudi 8 avril – 20h

Loin des projecteurs et des « cultureux » de la capitale, Paul Boistelle a travaillé une vie entière à arranger des musiques folkloriques populaires, à composer, à créer (Messe de Sainte-Odile, notamment). Il est l’un des compositeurs les plus en vue de la région rhénane. De l’honneur pour la culture populaire, danse et musique ! Il s’agit là d’un art de vivre simple et authentique, sans artifices, il s’agit de la vie juste et fidèle aux réalités d’une terre alsacienne riche d’un patrimoine ancestral qu’il est urgent de se réapproprier.

  • Mme Solange MELLINGER / Michel WACKENHEIM.