Conférences du FEC 2021-2022

>Voir sur l’agenda<


Tyrol du Sud – Alsace  : leçons d’une comparaison

Mardi 28 septembre – 20h

Originaire du Tyrol du Sud, diplômée en droit à Innsbruck, Anna Wolf a étudié le droit français des langues régionales. Elle est l’auteure d’une analyse comparée des politiques linguistiques. Elle comparera la situation au Tyrol et en Alsace du point de vue de la pluralité linguistique, du principe d’égalité et de la reconnaissance des minorités linguistiques.

  • Mme Anna WOLF
    Avec le Centre Culturel Alsacien

Le Festival de Cannes en coulisse : qui fait quoi, comment et en vue de quoi ?

Jeudi 30 septembre – 20h

1986, le nouveau palais avait trois ans, Blier signait son P….. de film, Jarmush découvrait la compétition et moi, j’allais vivre, excité et fébrile, mon premier Festival de Cannes. 33 éditions plus tard, un simple calcul me fait réaliser que j’ai passé près d’un an de ma vie au Festival. Un an dans ce temple de la cinéphilie, ce Barnum qui se donne des allures de bal des débutantes et peut vite déraper en pétaudière clinquante. Mais entre ces lignes, qui se croisent et souvent s’entremêlent, se déroulent mille festivals. Mille manières de le vivre. Glamoureuse, festive, laborieuse, industrieuse, politique même. Pas étonnant que depuis des années, le rideau s’ouvre au son du «Carnaval des animaux». C’est de ce carnaval-là dont j’aimerais vous parler et dont je vais tenter ici de soulever pour vous quelques masques.

  • M. Thierry DECOURCELLE, Directeur des acquisitions internationales chez UGC distribution, Nueilly-sur-Seine

La nouvelle famille française. Anthropologie et mondialisation.

Lundi 4 octobre – 20h

Face au désarroi quotidien et intellectuel causé par les multiples mutations de la famille qu’allons-nous devenir ? Sans avoir des propos ravageurs, M. Mayer qualifie ses propos de «rassurants», nourris de la connaissance des autres, en particulier des nombreuses sociétés observées par lui depuis quarante ans dans l’exercice de sa profession et de se vie à l’étranger. Au cœur de la mondialisation, l’anthropologie a peut-être plus à dire sur l’évolution de notre modèle familiale français que bien d’autres sciences…

  • M. Raymond MAYER, Université Franco-Gabonaise Saint-Exupéry

Liberté religieuse et liberté de conscience : évolutions, confusions, interprétations…

Mercredi 13 octobre – 20h30

Cette soirée organisée par DECERE, portera sur les conditions d’émergence de la liberté de conscience dans l’histoire et les religions. Dominique Avon est Historien contemporanéiste. Il a enseigné en France et à l’étranger (Egypte, Liban, Etats-Unis). Il est membre du GSRL (Groupe société religions, laïcités) et directeur de l’IISMM (Institut d’Etudes de l’Islam et des sociétés du monde musulman). Il est l’auteur ou le coauteur d’une vingtaine d’ouvrages. Il a notamment publié aux Presses Universitaires de Rennes: La liberté de conscience, histoire d’une notion et d’un droit (1171 pages)

  • M. Dominique AVON
    Directeur d’Etudes ・ l’Ecole pratique des hautes Etudes (EPHE, PSL), chaire « Islam sunnite »

Économie de l’hôpital vs soins humains : une évolution en questions.

Jeudi 21 octobre – 20h

Au temps de la sophistication des traitements et d’une technologie de plus en plus coûteuse, l’hôpital d’aujourd’hui peut-il encore prendre soin de l’être humain qui est au cœur de son activité ? Et si la santé était d’abord un investissement ?

  • Mme Véronique Lecomte, Directrice-adjointe au Centre hospitalier d’Erstein
  • M. Maurice ZILLIOX, Directeur des Soins au Centre hospitalier d’Erstein

La démocratie en déroute ? Réflexions à partir du cas américain

Mercredi 10 novembre – 20h

Le retrait des troupes américaines d’Afghanistan, à quelques jours du vingtième anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, a marqué la fin d’un cycle d’interventions militaires amorcées par les États-Unis dans le but affiché de promouvoir la démocratie. Faut-il en déduire pour autant que le modèle démocratique a vécu, comme se plaisent à l’affirmer les autocrates du monde entier ? Les événements de l’année écoulée donnent certes à voir des démocraties éprouvées par une série de crises, mais ils témoignent aussi de ce que l’aspiration à la liberté et à la justice est bien vivante dans le monde. À la veille d’une élection importante en France, le discours de l’impuissance démocratique a tout d’un piège, dans lequel il faut se garder de tomber.

  • Mme Anne-Lorraine Bujon
    Directrice de la rédaction de la revue Esprit, Paris

Risques et chances de la Collectivité européenne d’Alsace

Lundi 15 novembre – 20h

L’Alsace n’ayant toujours pas digéré le coup de force de la fausse régionalisation d’un Grand Est qui ne répond pas de fait à ses aspirations, la création en cours de la Collectivité européenne d’Alsace satisfait-elle mieux à ses besoins culturels, économiques et sociaux ?

    • M. Philippe MEYER
      Député du Bas-Rhin, Molsheim / Obernai

Comment faire respecter les droits de l’homme en Europe ?

Mercredi 24 novembre – 20h

Alors que les tensions restent vives entre pays européens à propos du respect de la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne et de mesures prises par quelques Etats ignorant systématiquement les droits de certaines minorités, quelles sanctions et quelle procédures peuvent s’appliquer dans le cadre de cette Union, on pense à la conditionnalité des aides ? Avec quelle efficacité ? Et dans quelles limites politiques et sociétales ?

  • Mme Valérie HAYER
    Députée européenne Renew Europe

Le devenir du politique : de la vie réelle au spectacle !

Lundi 10 janvier – 20h

Alors que la politique a apparemment perdu ses lettres de noblesse et que le politique lui-même est l’objet de suspicions sévères, interrogeons nous sur le devenir de cette dimension essentielle de notre vie collective. Spécialiste de la sociologie historique du politique, Olivier Ihl nous aide à mieux comprendre la mise en scène du politique à partir d’un regard sur ses manifestations les plus concrètes.

  • M. Olivier IHL
    Professeur de Science politique
    CERDAPP, Centre d’études et de recherches sur la diplomatie l’administration publique et le politique
    Ancien directeur de l’IEP de Grenoble

Un regard extérieur sur la Collectivité européenne d’Alsace : pas de territoire sans rivalités de pouvoirs.

Jeudi 13 janvier- 20h

A peine née, la Collectivité européenne d’Alsace (CEA) est déjà l’objet d’une thèse de « géopolitique locale » posant les questions de la différenciation et de l’identité régionales. Olivier Vergne, aujourd’hui professeur à l’Université de Rennes, y démontre que son statut d’exception peut s’appuyer sur une réalité transfrontalière conséquente aux points de vue économique, culturel et même politique. Mais ses compétences encore très limitées seront-elles à la hauteur des enjeux qu’on imagine à son développement ?

  • M. Olivier VERGNE
    Professeur Université de Rennes II

Avec le Centre Culturel Alsacien


D’une crise sanitaire à une crise économique.

Lundi 17 janvier – 20h

Une crise qui a renversé le monde, qui a surpris tous les analystes et prévisionnistes. Quid des « dogmes » économiques, quid des « équilibres » mondiaux ? Nouvelle perception de la mondialisation ? Quelles sont les nouvelles priorités ? Quel vivre ensemble, au quotidien, autour de soi ?

  • M. Yann THOMMEN, Economiste
  • M. Rémy GUICHARDAZ, Economiste, Maître de conférences, BETA, Unistra

HOMMAGE A MARC SYREN

Lundi 24 janvier – 20h

Un hommage à Marc Syren pour sa poésie, son engagement, sa foi, et pour tous les amoureux du poème vivant.
« Marc Syren était coutumier d’une poésie pensive et aphoristique, minérale. Il élaborait une œuvre fragile et subtile, à partir de bribes et de brindilles […] Un goût non à vrai dire pour le raffinement, mais pour l’humble et le rare. […] La poésie lui doit tant. Cette ingrate ». Voilà ce que Mathieu Jung écrit sur le site Internet POEZIBAO. Marc était encore l’infatigable animateur des soirées poésie au FEC qui sont reprises par Pierre Louis Aouston.

  • Pierre Louis AOUSTON / Mathieu JUNG / Jean-Paul KLEE et les amis de Marc.

Avec le Centre Culturel Alsacien


Philosophies de l’Action catholique  : racines intellectuelles d’une vie engagée.

Jeudi 24 février – 20h

Philosophies de l’Action catholique ? L’Action catholique a-t-elle seulement développé une pensée philosophique un peu consistante ? Deux philosophes, Jacques Maritain et Maurice Blondel, semblent avoir inspiré particulièrement cette veine si féconde et si controversée de la vie de l’Eglise du 20ème s. avant que la plupart des évêques ne la désertent. Les anciens du FEC, peut-être biberonnés à la philosophie de l’action de Blondel, ont vécu ces controverses sur l’évangélisation comme apostolat ou comme humanisation. Le P. Jean-Hugues Soret nous montre comment ces deux philosophies restent aujourd’hui les matrices intellectuelles, irréductibles l’une à l’autre, dans lesquelles la très grande majorité des catholiques actifs pensent leur engagement dans l’Eglise comme dans le monde.

    • M. Jean-Hugues SORET
      Prêtre et formateur dans le diocèse de Nantes, docteur en théologie

Comprendre la « nouvelle » Turquie

Lundi 28 février – 20h

Encore il y a peu de temps, la Turquie défrayait la chronique par ses interventions intempestives en Syrie, dans la mer Egée et jusqu’en Allemagne et en France par sa Diyanet (Direction des affaires religieuses). Si comprendre la Turquie est devenu très difficile étant donné les multiples contradictions qu’elle incarne en raison de son histoire au croisement de l’Occident et l’Orient, une juste appréciation de sa culture ne saurait se résumer à l’islamo-conservatisme et au nationalisme exacerbé actuels impulsés par son président tonitruant Erdogan. C’est peut-être de l’extérieur, par un regard plus fin sur le lien entre ceux que le chercheur Samim Akgönül appelle les Franco-Turcs et leur pays d’origine, qu’on peut comprendre le devenir d’une Turquie qui serait enfin libérée de ses mauvais génies.

    • M. Samim AKGÖNÜL
      Directeur du Département d’Études turques, Université de Strasbourg

Histoires, langues et liminarités en Alsace depuis 1815

Jeudi 3 mars – 20h

Le socle culturel alsacien se transmet malgré les ruptures historiques des deux derniers siècles. Aujourd’hui, les changements du monde rendent l’avenir incertain, les frontières poreuses, la nature fragile. Le dialecte alsacien, malgré des efforts héroïques, est devenu exogène pour la jeunesse. Reste que dans une Alsace où les parlers enfantins se métissent à l’école, l’apprentissage linguistique est aussi effort de paix. Une ouverture anthropologique délibérée pourra enrichir l’expression du particularisme alsacien.

    • M. Dominique ROSENBLATT
    • M. Gérard SCHAFFHAUSER
      Enseignants retraités, duo SpritzbrunnaAvec le Centre Culturel Alsacien

Quelles sortes de catholiques sommes-nous en France aujourd’hui ?

Lundi 7 mars – 20h

Comme le montre l’enquête dirigée par Yann Raison du Cleuziou et Philippe Cibois et publiée par Le Pèlerin et La Croix en 2016, le paysage du catholicisme français a considérablement changé depuis une cinquantaine d’années. Le classement en «six familles de catholiques engagés» éclaire de manière nouvelle les défis auxquels est confrontée l’institution ecclésiale aujourd’hui.

  • M. Yann Raison du Cleuziou
    Maître de conférences HDR
    Université de Bordeaux

La maison alsacienne : un patrimoine commun à sauvegarder

Jeudi 17 mars – 20h

Le patrimoine bâti de notre région connaît de profondes mutations. A l’heure de la transition écologique et du renouvellement urbain, le bâti ancien se retrouve au coeur de nombreux enjeux. L’ASMA (Association pour la Sauvegarde de la Maison Alsacienne) est un des principaux acteurs qui sensibilise les élus et le grand public à ces problématiques. Face aux démolitions ou aux dénaturations de ce patrimoine, l’ASMA présentera des solutions.

  • M. Jean-Christophe BRUA
    Architecte du patrimoine
    ASMA – Association pour la Sauvegarde de la Maison AlsacienneAvec le Centre Culturel Alsacien

Hommage à Claude Vigée

Lundi 21 mars – 20h

Claude Vigée nous a quitté le 2 octobre 2020. Michèle Finck écrit  : Pourquoi Claude vigée est-il un grand vivant  ? Eh bien, d’abord parce que toute son œuvre gravite autour du mot central «  vie  » et prend le parti de la «  vie  », nous enjoignant à faire de même. […] Dans la littérature moderne française et européenne d’après la seconde guerre mondiale, il est celui qui a eu le courage, tout en prenant en charge le négatif, de refuser le nihilisme, l’esthétisme de l’absence et de la crise su sens, déterminant une grande part de la modernité poétique occidentale  ». Cette soirée hommage ne sera pas une momification de son œuvre… Des amis, des lecteurs et des écrivains feront vivre ses textes, sa pensée, sa poésie.

  • Mme Martyse STAIBER, M. Helmuth PILLAU, Mme Michèle FINCK, M. Richard FICHTER, M. Alain FABRE-CATALANAvec le Centre Culturel Alsacien

MUSIQUE ET DANSE, UN RICHE PATRIMOINE CULTUREL ALSACIEN

Jeudi 7 avril – 20h

Loin des projecteurs et des « cultureux » de la capitale, Paul Boistelle a travaillé une vie entière à arranger des musiques folkloriques populaires, à composer, à créer (Messe de Sainte-Odile, notamment). Il est l’un des compositeurs les plus en vue de la région rhénane. De l’honneur pour la culture populaire, danse et musique ! Il s’agit là d’un art de vivre simple et authentique, sans artifices, il s’agit de la vie juste et fidèle aux réalités d’une terre alsacienne riche d’un patrimoine ancestral qu’il est urgent de se réapproprier.

  • Mme Solange MELLINGER / Michel WACKENHEIM.Avec le Centre Culturel Alsacien